Lauréate du 3e Prix d'Art: Amelie von Wulffen

Amelie von Wulffen (Photographie: Birgit Megerle)

L'artiste Amelie von Wulffen a reçu rétrospectivement le Ruth Baumgarte Art Prize pour 2016 à la Berlinische Galerie le 13 mai 2017. 200 invités issus de l'art et de la culture, de la politique et de la société ont participé à l'événement.

Sur la base de l'œuvre du donateur, le jury a pris une décision consciente en faveur d'un artiste dont le travail est basé sur une tradition figurative et picturale. Qu'il s'agisse de collage, de dessin, de peinture ou d'installation: l'artiste joue magistralement à différents niveaux à la fois. Elle place consciemment des représentations d'époques différentes les unes à côté des autres, adopte des perspectives inhabituelles et permet au fonctionnel et au décoratif de fusionner. Il est ironiquement à découvert, déformé et complété. Des citations d'histoire de l'art et de mémoire collective côtoient des sentiments et des souvenirs personnels. Dans son style, von Wulffen franchit souvent de manière provocante la frontière entre le goût conventionnel et l'amateurisme. Néanmoins, ses œuvres abordent le côté le plus sombre de l'existence humaine: la peur, la solitude, la tristesse et l'anxiété. Mais les images elles-mêmes ne sont ni inhibées ni effrayantes, mais parlent un langage intelligent et parfois romantique.

Amelie von Wulffen, née en 1966 à Breitenbrunn dans le Haut-Palatinat, a étudié de 1987 à 1994 à l'Académie des Beaux-Arts de Munich avec Daniel Spoerri et Olaf Metzel. Elle vit et travaille à Berlin.

Au plus tard lorsqu'elle a reçu le prix Villa Romana en 2000, elle a commencé à attirer l'attention internationale. En 2002, elle a reçu le prix ars viva. En 2003, elle a participé à la 50e Biennale de Venise et en 2005, le Centre Pompidou Paris et le Museum für Gegenwartskunst Basel lui ont consacré des expositions personnelles. La Pinakothek der Moderne de Munich a présenté une grande rétrospective en 2015.

Article Art in America, février 2018

Vers l'album photo