On the River Bank, 1987

On the River Bank, 1987
Aquarelle sur papier, 51,5 x 70,5 cm





L’ouvrage sur papier de grand format montre un portrait intime d’une femme. Sa figure musculeuse indique son dur travail quotidien ; un panier avec de la vaisselle est posé à côté d’elle. À l’arrière-plan du paysage fluvial évocateur, un batelier passe devant ; la silhouette d’une ville moderne se dessine schématiquement sur l’autre rive. Cependant, son environnement n’intéresse pas la femme ; elle est assise, perdue dans ses pensées, près de l’eau, qui reflète les couleurs de la figure féminine par sa coloration vert-mauve atténuée.

Avant de passer complètement à la peinture à l’huile dans son Cycle Africain, Ruth Baumgarte crée dans les années 1980 un groupe de dessins au fusain et au pastel et de feuilles d’aquarelle de grand format, dont cette œuvre fait également partie. Dans ces feuilles, elle caractérise différents rôles et fonctions de la femme dans la société africaine, qui tournent la plupart du temps autour de la maison et de la préparation de la nourriture. Les femmes apparaissent comme glaneuses, noueuses de filets, lors de la cueillette du bois et des épis de maïs. Il est remarquable comment certaines œuvres montrent également les femmes dans des situations contemplatives, par exemple, blotties ou méditant et réfléchissant, comme dans cette aquarelle. Ainsi, les femmes apparaissent non seulement comme une partie d’une communauté sociale très contrôlée, mais aussi comme des individus émancipés et autonomes, qui revendiquent leur propre espace de vie et de réflexion