Adrinka’s Song, 2003

Adrinka’s Song, 2003
Huile sur toile, 120 x 120 cm






Chants africains

Comme dans d’autres œuvres du cycle africain, le tableau à l’huile fascinant Adrinka’s Song est peint également dans des couleurs puissantes avec des tons rouges et jaunes lumineux contrastés par des tons bruns. Comparé aux tableaux antérieurs du cycle africain, Ruth Baumgarte applique ici des coups de pinceau plus mous qui semblent aussi un peu plus sommaires.

Dans un paysage étendu, où l’on voit une cabane et quelques arbres seulement, le point central est occupé par une chanteuse en costume tribal, les yeux baissés et les mains levées pour applaudir. Ornée d’une parure complexe de bracelets et de colliers, elle semble en transe, profondément plongée dans son chant. D’autres personnes dansent autour d’elle, dont nombreux tendent également les mains vers le haut. Or, à droite se tient un enfant qui observe la chanteuse, ému et le regard étonné. Un jeune homme s’approche de la chanteuse à partir de la gauche.

Les personnes et le jeu de diverses couleurs communiquent le rythme et la mélodie du chant. Cette œuvre est une synthèse de la peinture et la musique.

Comme toujours dans ses tableaux africains, Ruth Baumgarte ne nous révèle pas les contextes concrets. L’on ne nous communique ni le lieu ni l’occasion de la naissance de l’œuvre. C’est pourquoi l’on peut supposer que diverses impressions, qu’elle a rassemblées pendant ses voyages en Afrique, sont évoquées dans la composition.