La décision, 1978

La décision, 1978
Aquarelle, gouache et craie sur papier crème, 69,8 x 55,7 cm

Dans une composition captivante de rouges et violets nuancés, un homme aux yeux fermés lève ses bras couverts de chaînes au-dessus de sa tête comme pour se protéger. Les mains d’un inconnu saisissent ses cheveux et son cou. Du côté droit, il est enlacé par le bras d’un autre inconnu. Dans le coin supérieur gauche du tableau se montre un homme chauve qui regarde en bas, replié sur lui-même. Il n’est pas très clair si l’homme va ouvrir les yeux l’instant suivant, s’il est capturé ou torturé.

Avec cette représentation dérangeante pleine de mélancolie et de dépression, Ruth Baumgarte s’empare du sujet absolument tabou de l’autodestruction. Pendant longtemps, au XXe siècle encore, le suicide était considéré comme un péché, un crime ou bien un comportement pathologique.

Avec l’aquarelle Der Entschluss (La décision), Ruth Baumgarte réagit au suicide de son cousin Dieter Noack en 1975 et essaie de se faire à sa décision. Le visage du cousin est digne, les mains et les chaînes qui tentent de le saisir symbolisent la prison intérieure dans laquelle il s’est pris et qui l’a poussé à commettre son acte. Une représentation extrêmement profonde et empathique.

Dieter Noack (appelé Didi) a posé pour Ruth Baumgarte à plusieurs reprises dans les années 1940 et 1950.

Croquis et Études préliminaires

Fusain et aquarelle sur papier aquarelle crème, 51,7 x 42,2 cm
Craie, Pastel et aquarelle sur papier Ingres olive,
Fusain, craie et aquarelle sur papier Ingres crème avec fibres textiles bleu foncé, 29,5 x 44,4 cm