Environnement (Mouette), 1984

Environnement (Mouette), 1984
Aquarelle sur papier, 68 x 49,6 cm

Accusation symbolique de la destruction de l’environnement

Le tableau macabre d’un atterrissage d’urgence mortel : une mouette s’est prise dans des câbles électriques et a crevé. Un pylône ressort obliquement dans le tableau à partir de la droite. Il doit être soutenu par une structure métallique. La scène est présentée devant un paysage maritime du Sud. Le ciel bleu-violet, qui enjambe le décor, a l’air sinistre. Aucune présence humaine n’est visible, pourtant ses interventions ont causé la mort de l’oiseau. Le tableau est une accusation dirigée contre l’homme qui intervient impitoyablement dans la nature pour servir ses propres intérêts et qui modifie ou même détruit ainsi l’espace vital de la flore et de la faune.

L’année de création de l’aquarelle, l’Allemagne a été secouée par plusieurs catastrophes environnementales : le smog dans les grandes villes provoqué par les centrales chauffées avec de la lignite sulfureuse, le dépérissement des forêts devenait de plus en plus visible, un scandale de la dioxine sur une décharge hambourgeoise, les découvertes de gaz-moutarde de la 2e guerre mondiale au fond de la mer Baltique et les combustibles nucléaires faiblement radioactifs après un naufrage devant le littoral belge, de telles actualités entraînaient des débats sociaux et un changement constant de la conscience environnementale de la population. Les changements sociaux se reflètent dans l’œuvre de l’artiste.