Changement de temps, 1982

Changement de temps, 1982
Aquarelle sur papier, 27 x 38 cm



Ruth Baumgarte était fascinée par l’idée de suivre artistiquement l’atmosphère particulière d’une journée ou d’une saison déjà pendant ses études. Les premiers poèmes ont capturé, par exemple, le « voile argenté d’une pluie fine », « le crépuscule de certaines heures » ou les « heures d’été … sans nuages ». Par ses voyages en Espagne vers 1980 et la volonté de se concentrer davantage sur ses propres sujets à côté des commandes de portraits, elle a été incitée à intensifier ses études de paysage en aquarelle.

Pour représenter un jour de printemps au bord de la mer, elle choisit un spectre de couleurs finement ajusté de bleu-violet, gris, brun et jaune pâle. Elle laisse les spectateurs porter leur regard à partir d’une surélévation sur la mer étendue d’une baie, précisée par une lumière de soleil blafarde. Des nuages sombres montent au-dessus de la terre de l’autre côté et annoncent la pluie. Par des parties claires, qu’elle laisse chromatiquement de côté en bas à droite, la peintre fait comprendre que ce jour-là, les frontières entre mer et terre s’estompent. Un groupe de platanes laisse transparaître l’agitation humaine entre leurs branches noueuses.

Il est intéressant que l’artiste place régulièrement et soudainement les signes de l’époque moderne, comme les lanternes, les piliers fluviaux ou les panneaux de signalisation, au bord de ses études. La technologie humaine est devenue, selon l’expression sobre, une partie indispensable du monde pictural contemporain. Elle va représenter radicalement les conséquences de l’intervention humaine dans la nature seulement deux ans plus tard dans l’œuvre Umwelt (Environnement).