Heidi, 1949

Heidi, 1949
Aquarelle sur papier Ingres, 44,6 x 36 cm

Comme une petite reine, Heidi se tient droite dans un large fauteuil sur un arrière-fond neutre, un épais coussin dans le dos et entourée des emblèmes de son royaume enfantin : les marionnettes ! Elle tient le diable dans sa main droite, la princesse, qu’on reconnaît par ses longs cheveux blonds, pendille la tête en bas sur l’accoudoir. Les deux marionnettes sont l’incarnation du bien et du mal dans l’univers enfantin. Or, les deux sont pour une fois tranquilles pendant la séance de pose pour le portrait !

Heidi a pris ses aises et a mis ses jambes en hauteur. Son regard a l’air un peu rêveur et passe à côté du spectateur. Bien que la séance soit longue et représente ainsi un défi pour l’enfant contre son besoin naturel de bouger, Heidi a maintenu la posture droite et le corps tendu. Elle porte un chemisier blanc au-dessous d’un pull-over avec un motif rouge-bleu voyant. Les couleurs du pull-over confèrent à toute la composition une impulsion dynamique et puissante.